Accueil du site* TIC et pédagogieÉvaluation et adaptations TIC
Poster un message
Votre réponse fait suite à l'article :
mercredi 27 octobre 2010
par Jean Chouinard , Colette Paquin
Évaluation et adaptation TIC
Le MELS prévoit que les élèves qui présentent des besoins particuliers peuvent bénéficier d’accommodements à la fois pour leurs apprentissages et pour certaines situations d’évaluations. Ces accommodements permettent à l’élève de compenser les effets de ses incapacités imputables à un handicap, à une déficience, à un trouble d’apprentissage ou à des difficultés marquées persistantes. Ces accommodements sont autorisées dans un esprit d’équité et d’égalité des chances de façon à ce que l’élève ne soit pas (...)

Retourner à l'article
En réponse au message :
Évaluation et adaptation TIC
mardi 7 février 2012
par Mylène

Bonjour !

je suis orthopédagogue au secondaire et je comprends tout à fait les balises de l’info-sanction concernant les évaluations ministérielles et les adaptations autorisées en situations d’évaluation.

J’ai plusieurs élèves dysorthographiques qui utilisent WordQ et Antidote et je vis présentement une problématique avec les enseignants de français qui refusent l’utilisation d’Antidote lors des dictées. Ils autorisent cependant WordQ.

J’aimerais avoir votre avis concernant cette situation...Je comprends le point de vue des enseignants de français qui ont l’impression d’évaluer des logiciels plutôt que les élèves, mais je trouve aussi injuste pour ces élèves que l’accès à leurs outils leur soit refusé.

Que serait-il mieux de faire ? Trouver un compromis ou obliger les enseignants à laisser les élèves utiliser Antidote ?

Merci !