Accueil du site* Évaluation et adaptations TIC
Mise en évidence du mot lu et épreuve en format PDF

Utilisation de la fonction d’aide « mise en évidence du mot lu » dans une épreuve ministérielle en format PDF


Par Jean Chouinard et Catherine Duprey, Service national du RÉCIT en adaptation scolaire

30 mars 2015


Contexte 

Depuis 2008, la Direction de la Sanction des études permet aux élèves ayant des besoins particuliers d’utiliser des aides à l’écriture, autorisées dans le cadre de leur plan d’intervention, en contexte d’épreuves ministérielles. Depuis 2010, ces épreuves sont disponibles en format PDF accessible.

Un format PDF accessible permet :

  • de sélectionner et de lire le texte à l’aide de la fonction « synthèse vocale » ;

  • d’annoter et de marquer le texte ;

  • d’insérer du texte.


Actuellement, le format PDF représente le support numérique qui offre les meilleures garanties pour assurer l’intégrité, la sécurité et l’équité des épreuves.

Toutefois, ce format présente une contrainte importante pour certains utilisateurs qui exploitent la rétroaction vocale par synthèse vocale en les privant de la fonction d’aide « mise en évidence du mot lu ». C’est principalement le cas des élèves qui utilisent le logiciel WordQ, produit largement utilisé dans les écoles du Québec.


Des options et des alternatives

Cette contrainte liée au format PDF est largement soulevée par les intervenants du réseau. Elle est également bien connue des maisons d’édition et certaines d’entre elles, actuellement, offrent des solutions numériques qui contournent ce problème de façon à rendre la lecture du texte d’un document PDF accessible à l’utilisation simultanée des fonctions d’aide « synthèse vocale » et « mise en évidence du mot lu ».

L’accès à la fonction d’aide « mise en évidence du mot lu » peut également être assuré par des stratégies qui sont simples et qui ne font pas appel à l’exploitation d’un autre logiciel.

Dans la partie qui suit, nous proposerons différentes solutions, allant des options stratégiques à des options technologiques gratuites puis à des alternatives payantes. Ces propositions font état des pratiques que nous avons observées dans le réseau ou dégagées à partir de consultations réalisées auprès de personnes-ressources* du réseau ayant une expertise reconnue dans l’utilisation des aides technologiques au profit des élèves ayant des besoins particuliers.

Dans le document ci-joint, vous trouverez quelques exemples (non exhaustifs) de solutions qui s’offrent aux utilisateurs afin qu’ils bénéficient de la fonction « mise en évidence du mot lu » pour la lecture d’épreuves ministérielles en format PDF.


 
Documents joints à cet article :