Accueil du site* RessourcesMesures de soutien
Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)

Balises de gestion
Année scolaire 2013-2014 

 MESURE 30810 

Volet 1 : Dépenses de mobiliers ou d’équipements adaptés 

Volet 2 : Amélioration de l’accessibilité des technologies de l’information et de la communication 

Balises de gestion 

Année scolaire 2013-2014 

Septembre 2013

 

Contexte 

Certains élèves, notamment ceux qui sont handicapés, connaissent des contraintes importantes qui limitent leur participation aux activités éducatives (d’apprentissage et reliées à celles-ci) à l’école et à la maison. Pour ces élèves, le recours à un mobilier ou à de l’équipement adapté ou encore à une aide technologique peut parfois pallier ces limitations ou les réduire de façon substantielle, répondant ainsi à un besoin déterminé dans le cadre du plan d’intervention. C’est dans ce contexte que le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport met à la disposition des commissions scolaires la mesure 30810, dotée d’une somme de 8 066 413 $. 

 

Objectif de la mesure 

La mesure vise à soutenir financièrement les commissions scolaires dans l’achat, d’une part, d’équipement, de matériel et d’appareillage adaptés et, d’autre part, d’aides technologiques permettant de répondre aux besoins en matière d’apprentissage des élèves handicapés et en partie aux élèves en difficulté, et ce, tant en contexte scolaire qu’à la maison. 

 

Principes directeurs 

L’analyse des besoins des élèves se fait dans le cadre de la démarche du plan d’intervention. 

Une planification efficace de la mesure assurera une réponse adéquate aux besoins prioritaires. 

La mesure ne vise pas à combler l’ensemble des besoins des élèves handicapés pour ce type de matériel. La commission scolaire peut, à même les budgets réguliers dont elle dispose, acheter également ce type de matériel. 

La gestion de cette mesure se fait avec rigueur et transparence. 

La mesure ne vise pas des besoins couverts par d’autres organismes, programmes ou mesures.

 

1 À partir de 2011-2012, les besoins qui relevaient du Programme d’allocation pour les besoins particuliers (PABP) sont pris en charge par la mesure 30810 - Adaptation scolaire. 

 

Volets de la mesure 

La mesure comporte deux volets : 

les dépenses de mobiliers et d’équipements adaptés (volet 1) ; 

l’amélioration de l’accessibilité des technologies de l’information et de la communication (volet 2). 

 

 

Volet 1 : Dépenses de mobilier et d’équipement adaptés 

Ce volet vise l’achat de mobilier, d’équipement et d’appareillage afin de pallier les limitations que l’élève rencontre à l’école. Sans ce matériel, la participation de l’élève aux activités éducatives à l’école serait impossible ou sérieusement compromise. Il peut aussi, dans une moindre mesure, couvrir les frais de livraison, d’installation, d’entretien et de réparation. Un total de 1 416 213 $ est mis à la disposition des commissions scolaires dans le cadre de ce volet, à raison d’un minimum de 5 000 $ par commission scolaire. 

 

Clientèle visée 

La clientèle concernée est celle âgée de 4 à 21 ans, inscrite en formation générale au secteur des jeunes, qui répond aux critères des définitions contenues dans le document intitulé L’organisation des services éducatifs aux élèves à risque et aux élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage. Il s’agit d’élèves handicapés par : 

une déficience intellectuelle profonde ; 

une déficience intellectuelle moyenne à sévère ; 

une déficience motrice légère ou organique ; 

une déficience langagière ; 

une déficience motrice grave ; 

une déficience visuelle ; 

une déficience auditive ; 

des troubles envahissants du développement ; 

un trouble relevant de la psychopathologie ; 

ou une déficience atypique. 

 

Pour être admissible, le matériel doit répondre à tous les critères suivants : 

avoir été identifié dans le cadre de la démarche du plan d’intervention de l’élève ; 

être essentiel à la participation de l’élève aux activités éducatives de l’école ; 

être adapté ; 

être amovible de sorte qu’il puisse suivre l’élève dans une autre école. 

 

Sont exclus de ce volet de la mesure : 

tout besoin couvert par un autre organisme, programme ou mesure ; 

le matériel assimilable à des crayons et à du papier et dont les coûts doivent être assumés par les parents ; 

le matériel didactique ; 

le matériel visant principalement la réadaptation ; 

l’équipement de gymnase non adapté ; 

le matériel pour les arts plastiques ou les ateliers ; 

le matériel audiovisuel ; 

le matériel visant la stimulation sensorielle. 

 

 

Volet 2 : Amélioration de l’accessibilité des technologies de l’information 

et de la communication 

Le volet 2 de la mesure vise l’achat d’aides technologiques nécessaires aux activités éducatives de l’élève (activités d’apprentissage et reliées). La démarche menant à l’achat et à l’attribution de l’aide technologique prend en considération les besoins pédagogiques de l’élève à l’école et, lorsque cela s’avère possible et pertinent, ceux à la maison. 

La clientèle admissible au volet 2 est l’ensemble des élèves handicapés ou en difficulté ainsi que les élèves à risque ayant des besoins particuliers. La mesure vise d’abord à répondre aux besoins des élèves handicapés. Ainsi, une proportion minimale de 70% dans ce volet doit être utilisée pour répondre aux besoins de ces élèves et une proportion maximale de 30% peut être utilisée pour les besoins des élèves en difficulté ou à risque ayant des besoins particuliers. On considère comme un élève en difficulté ou à risque ayant des besoins particuliers celui dont : 

La situation nécessite l’établissement d’une démarche de plan d’intervention. Ce plan repose sur une analyse rigoureuse de la situation de l’élève réalisée par les intervenants concernés et fait ressortir les besoins quant à son utilisation à l’école et à la maison. 

Cet élève aura, au préalable, bénéficié d’interventions systématiques, fréquentes et ciblées visant notamment l’apprentissage de stratégies tout au long de son parcours scolaire. Malgré ces interventions, il ne peut faire la démonstration de ses apprentissages, car les difficultés perdurent dans le temps et il ne progresse pas suffisamment pour répondre aux exigences de la tâche ciblée telle que réalisée par les élèves de son âge. 

Sa situation peut nécessiter le recours à des mesures de soutien (enseignement de certaines stratégies cognitives et métacognitives, une aide technologique ou autres). 

Il est impératif de maintenir l’enseignement des stratégies avec et sans l’aide technologique. 

L’outil doit révéler un caractère essentiel pour cet élève afin de lui permettre de développer, d’exercer et de démontrer sa compétence. 

 

Note : Les élèves ayant une déficience auditive mais n’étant pas reconnus comme handicapés par le Ministère et nécessitant un système d’amplification MF peuvent être desservis par le volet 2 de la mesure. 

Les aides admissibles sont des aides à l’apprentissage, c’est-à-dire qu’elles sont utilisées par les élèves et dédiées ou appropriées à leurs besoins particuliers en matière d’apprentissage. Ainsi, les aides technologiques à l’usage des intervenants scolaires ne sont pas admissibles à la mesure. La démarche du plan d’intervention permet d’identifier l’aide technologique appropriée aux besoins de l’élève. À cet égard, on peut se référer au processus d’identification des aides technologiques appropriées aux besoins des élèves handicapés ou en difficulté, élaboré par le Ministère et le RÉCIT national en adaptation scolaire, à l’adresse suivante : 

www.mels.gouv.qc.ca/DGFJ/das.... 5 

 

L’achat de ce type d’aide, les frais de livraison, d’entretien et de réparation sont couverts. Dans le cadre de ce volet, une somme totale de 6 650 200 $ est répartie entre les commissions scolaires, à raison d’un minimum de 20 000$ par commission scolaire. 

Pour être admissibles, les aides technologiques doivent avoir été identifiées dans le cadre de la démarche du plan d’intervention et être essentielles à la participation de l’élève aux activités éducatives de l’école. Les aides admissibles sont les suivantes : 

les ordinateurs portables ou de table ; 

les périphériques adaptés aux besoins de l’élève ainsi que les périphériques indispensables à l’utilisation de l’ordinateur ; 

les logiciels appropriés aux besoins de communication et d’apprentissage de l’élève et qui lui permettent d’être actif dans la production de l’information et la réalisation de tâches pédagogiques ou l’atteinte d’une compétence ; 

les aides de suppléance à la communication pour les élèves non oraux (l’appareil doit permettre à l’utilisateur de construire des messages avec des symboles ou des pictogrammes qui sont ensuite traduits en message sonore ou texte) ; 

un système d’amplification MF, incluant les accessoires, les chargeurs, les vérificateurs de piles, l’entretien et la garantie pour les élèves qui ne sont pas reconnus handicapés par le Ministère. Les élèves reconnus handicapés ont pour leur part accès à ces systèmes dans le cadre du volet 1. 

 

Sont exclus de ce volet de la mesure : 

tout matériel couvert par un autre organisme, programme ou mesure ; 

les systèmes d’exploitation non inclus lors de l’achat (ex. : Windows, MacOS) ; 

les logiciels d’application bureautique (ex. : Microsoft Office, WordPerfect) ; 

les logiciels de sécurité antivirus ; 

les périphériques non adaptés aux besoins de l’élève ; 

l’équipement et les logiciels d’aide à l’enseignement ou de rééducation (ex. : tableau blanc interactif, projecteur multimédia, appareils photos, caméscopes, jeux éducatifs, logiciels diagnostiques) ; 

la mise en réseau et les frais de connexion à Internet ; 

toute garantie prolongée. 

 

 

Renouvellement du matériel 

L’achat d’un nouveau matériel pour remplacer celui qui a été acheté antérieurement à un élève est admissible lorsque : 

une nouvelle évaluation des besoins de l’élève révèle que ses besoins ont évolué au point où le matériel n’est plus adéquat ou qu’il s’avère plus approprié d’en acheter un nouveau que de bonifier le matériel actuel ; 

le matériel actuel n’est pas compatible, en raison de sa désuétude, avec un autre matériel nécessaire à l’élève ; 

le coût d’une réparation ou d’une mise à niveau est plus élevé que celui d’un nouvel achat. 

 

Propriété du matériel et transfert de propriété 

La commission scolaire est propriétaire du matériel acheté dans le cadre de cette mesure. Lorsque transportable, l’aide technologique peut être apportée par l’élève concerné à la maison s’il est nécessaire pour la poursuite des activités éducatives de l’école. Lors d’un changement d’école ou de commission scolaire, le matériel suit l’élève. Dans le cas d’un changement de commission scolaire, la propriété du matériel est transférée à la commission scolaire qui reçoit l’élève. Ce transfert se fait au moyen du formulaire Transfert de matériel dont l’achat a été remboursé dans le cadre de la mesure 30810. S’il y a lieu, les frais de livraison sont à la charge de la commission scolaire qui reçoit l’élève. 

Le matériel suit l’élève tant qu’il est scolarisé par une commission scolaire, y compris en formation professionnelle ou en formation générale des adultes, à la condition que l’élève soit en continuité d’études et que ce matériel soit toujours approprié. Lorsque l’élève quitte le réseau scolaire public, le matériel est mis à la disposition d’autres élèves de la commission scolaire. Dans la situation où une école utilise une technologie particulière et le matériel ne peut suivre l’élève comme dans le cas d’un champ libre fixe, le matériel demeure à l’école s’il est prévu être utilisé. 

 

Transférabilité 

Si l’ensemble des besoins a été comblé dans l’un des deux volets de la mesure et qu’il reste un solde, la commission scolaire pourra le transférer dans l’autre volet de la mesure en respectant les règles de répartition de chacun des volets. 7 

 

Répartition de l’allocation 

L’enveloppe du volet 1 sera répartie entre les commissions scolaires, en fonction de leur effectif d’élèves handicapés de l’année scolaire précédente ; les élèves handicapés par une déficience motrice grave ou par une déficience auditive comptant pour deux dans ce calcul et tous les autres élèves reconnus handicapés comptant pour un. 

La répartition de l’enveloppe du volet 2 sera faite entre les commissions scolaires, en fonction de leur effectif d’élèves handicapés ou en difficulté de l’année scolaire précédente ; les élèves reconnus handicapés comptant pour deux et les élèves non reconnus handicapés, mais qui font l’objet d’un plan d’intervention, comptant pour un. 

Des ajustements seront faits pour s’assurer que les commissions scolaires reçoivent au minimum 5 000 $ dans le cadre du volet 1 et au minimum 20 000 $ dans le cadre du volet 2. 

 

Admissibilité des demandes et versement de l’allocation 

Pour être admissible, l’achat doit respecter les critères énoncés dans le présent document. La dépense doit aussi avoir été préalablement réalisée. 

La commission scolaire doit conserver les documents suivants pour chacun des élèves visés par une demande : 

les factures qui font état des achats effectués (ou des coûts d’entretien) ; 

les plans d’intervention des élèves pour qui des achats ont été effectués et dans lesquels ont été consignés les besoins des élèves en matière de matériel adapté. 

 

Secteur du développement pédagogique et du soutien aux élèves 

Direction de l’adaptation scolaire 

10 septembre 2013 8 

 

TRANSFERT DE MATÉRIEL DONT L’ACHAT 

A ÉTÉ REMBOURSÉ DANS LE CADRE DE LA MESURE 30810 

Ce formulaire doit être rempli pour le matériel dont l’achat a été remboursé dans le cadre de la mesure 30810 et qui suit l’élève qui change de commission scolaire. Il doit être signé par une personne autorisée de la commission scolaire qui a acheté le matériel et être transmis aux services éducatifs de la commission scolaire qui recevra l’élève. Il est à noter que, s’il y a lieu, les frais d’expédition sont à la charge de la commission scolaire qui reçoit l’élève. 

Nom de l’élève : 

Code permanent : 

Commission scolaire : 

École fréquentée : 

MATÉRIEL ANNÉE D’ACHAT 

Nom de la CS à qui transmettre le matériel : 

À l’attention de : 

Commentaires 

Signature d’une personne autorisée de la Date 

commission scolaire 

Titre No de téléphone 

c. c. Services éducatifs de la commission scolaire qui a acheté le matériel 

Direction de l’école qui a acheté le matériel 

 


  • Assurer les outils technologiques achetés par la mesure 30810

Procédures dans certaines Commissions scolaires

recit.qc.ca/article/assurer-les-outils-technologiques-achet%C3%A9s-par-la-mesure-30810

 

 
Documents joints à cet article :
Messages du forum :
Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
vendredi 22 juin 2012
par sarah

super intéressant merci bcp !! alàlà l’école c’est toujours toute une histoire :)


plombier paris


plombier paris



Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
mardi 19 juin 2012
par Louise

Bonjour,

Je vous explique. Mon fils 19 ans a reçu un diagnostique de dyslexie il y a plus d’un an. Il a fait un retour à l’école des adultes pour finir son secondaire 5 à temps partiel (32 heures par mois). Il ne lui manque plus que son français, mais il éprouve beaucoup de difficulté. Il en est à sa deuxième tentative pour obtenir ses crédits en français. Il a toujours eu de grandes difficultés à l’école, mais personne nous avait recommandé de le faire évaluer, alors cela a toujours été mis sur le compte d’un manque d’attention, jusqu’à ce qu’il voit finalement par lui-même son médecin de famille qui lui a décidé de le faire évaluer par un psychologue. Résultat des tests, Dyslexie avec légère dysphasie.
Nous avons été mis au courant récemment de la possibilité qu’il puisse avoir accès à des outils (portable incluant des logiciels pour l’aider). Mais nous ne savons pas comment procéder. L’école lui a mentionné qu’il devait faire la demande lui-même…
Pouvez-vous nous éclairer sur le comment ? J’ai ouvert son dossier sur le site du MEL, mais je dois admettre être pas mal perdue avec quel formulaire prendre et par qui les faire remplir…
Il fréquente le CENTRE RÉGIONAL INTÉGRÉ DE FORMATION de Granby.

Merci pour votre aide

Louise



    Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
    jeudi 21 juin 2012

    Bonjour Louise,

    il est possible d’obtenir des aides technologiques en faisant une demande à l’aide financière aux études-besoins particuliers-Adultes à l’adresse suivante :
    http://www.afe.gouv.qc.ca/fr/autres...

    Il est indispensable d’avoir un diagnostic d’une orthophoniste qui formulera les recommandations d’équipements et de logiciels. L’orthophoniste pourrait vous aider à remplir le formulaire.

    Toutefois, le Centre de formation après étude du dossier et des besoins de votre enfant et la mise d’un plan d’intervention pourrait autoriser celui-ci à utiliser un portable et des logiciels spécialisés en situation d’apprentissage et d’évaluation. Dans ce cas, si votre enfant a déjà un portable il pourrait l’utiliser, il suffirait d’acheter un ou deux logiciels. Dans certains cas, il existe des logiciels gratuits qui sont aussi très bons.

Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
jeudi 17 mai 2012
par France

Bonjour,

J,ai un fiston de 9 ans, 4 ième année qui a un TDAH, dyslexie et dysorthographie. Il a un PI. Plusieurs chose ont été mise en place mais cela n’aboutit pas. Les aides technologiques sont demandé depuis l’an dernier. Il a repassé une série complète de test car on soupçonnait d’autre troubles. Dans ces test il est clair qu’il n’utilise pas son plein potentiel car il a une possibilité au dessus de la moyenne mais en ce moment il se situe dans la basse moyenne. Je viens d’avoir la révision de son PI la semaine dernière. Son orthopédagogue dit que ça l’aiderait probablement mais qu’elle ne peut plus en former cette année. C’est dans son projet l’an prochain mais elle ne veut pas le mettre au PI car elle ne connait pas le portrait de l’école l’an prochain. N’ont-ils pas d’obligation envers les élèves déjà en place ? Ils sont d’accord à dire que ce qui est fait n’est pas suffisant mais ne sont pas prêt à avancer. L’école stress tellement mon fils qu’il s’en arrache des plaques de cheveux, il veut réussir, le démontre
mais n’en peu plus de fonctionner à plus de 200% afin d’arriver à un certain résultat. Avec l’ancienne méthode il aurait déjà son portable et maintenant on se cogne le nez à une école qui ne veut pas en distribuer car ça demande trop aux enseignants.......et les enfants dans tout ça ???!!!



Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
mercredi 28 mars 2012
par Isabelle Royal

Bonjour, nous avons fait évaluer notre fille par une neuropshychologue en centre privé. Cette dernière recommande pour notre fille un plan d’intervention et aussi qu’elle utilise l’aide technologique(ordinateur portable et logiciels) pour l’aider à terminer son secondaire (elle est présentement en sec IV). À l’école on me dit que le diagnostique d’un neuropsychologue n’est pas suffisant qu’il faut l’évaluation d’un orthophoniste. Pourtant la neurospsychologue m’affirme que leur expertise est reconnue par le Ministère. Qui dit vrai ? En attendant, nous sommes sur la longue liste d’attente de l’orthophoniste de l’école et si nous sommes chanceux, notre fille pourra la voir avant de terminer son secondaire.

Merci.



    Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
    lundi 16 avril 2012
    par Jean Chouinard

    Bonjour,

    Le "diagnostic" n’est pas un critère d’attribution d’une aide technologique dans le cadre de la mesure 30810-2. Ce sont les manifestations des besoins et difficultés de l’élève qui doivent être considérées comme les critères d’admissibilité de l’élève à recevoir une aide technologique pour le supporter dans ses apprentissages et dans les situations d’évaluation. Je vous invite à consulter le document "Considérations pour établir les mesures d’adaptation à mettre en place en situation d’évaluation" à l’adresse suivante : http://www.recitadaptscol.qc.ca/spi...

    La décision d’allouer ou non une aide technologique doit se prendre dans le cadre du plan d’intervention de l’élève par l’équipe du plan d’intervention incluant le parent, la direction et les intervenants qui sont concernés. Si l’élève éprouve des difficultés marquées et persistantes à réaliser les tâches d’écriture ou de lecture et ce malgré les interventions répétées des intervenants, il devient éligible à recevoir une aide technologique et à l’utiliser en situation d’apprentissage et d’évaluation.

    Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
    mardi 17 avril 2012

    bonjour, pour avoir son portable plus rapidement, elle doit avoir le code d’un élève handicapé. Par contre, je ne connais pas le trouble de votre fille, c’est donc difficile d’identifier le code. motrice, intélectuel, langage....
    Si tu as des questions ou d’autres infos :
    bitibi2@hotmail.com

Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
jeudi 22 mars 2012
par Jacinthe

Bonjour,

Je suis orthopédagogue au secondaire et je me questionne quant aux logiciels inclus dans la mesure 30810. Depuis le début de l’année, nous avons fait plusieurs demandes d’aide technologique pour des élèves ayant un trouble d’apprentissage en lecture et en écriture. Nous avons demandé des portables équipés des logiciels « Word-Q » et « Antidote ». Nous avons bien reçu les portables qui étaient équipés seulement du logiciel « Word-Q ». À la commission scolaire, on nous a dit que le logiciel « Antidote » n’était pas inclus de la mesure et ce, même s’il était clairement indiqué comme moyen d’appui à l’élève dans le plan d’intervention. Pouvez-vous m’aider à comprendre pourquoi cet outil d’aide ne fait pas partie de la mesure 30810.

Merci
Jacinthe



    Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
    lundi 16 avril 2012
    par Jean Chouinard

    Bonjour Jacinthe,
    Désolé de vous répondre si tardivement.

    Antidote fait partie des logiciels de type "Aide à la vérision/correction" et doit être considéré comme outil d’aide à l’apprentissage. Ce type d’outil est admissible à mon point de vue à la mesure 30810-2. À moins que la cs ait acheté une licence cs ou que l’école ait acheté une licence école. Dans ces derniers cas, l’élève pourrait utiliser le logiciel à partir des licences école ou cs.

    Autrement, plusieurs élèves de différentes cs ont déjà reçu ce type de logiciel dans le cadre de la mesure 30810-2. Faudrait voir comment la cs justifie ce refus.

Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
vendredi 16 mars 2012
par Isabelle

Bonjour,

Je suis une orthophoniste travaillant dans une école auprès d’élèves autistes.

J’aimerais savoir si la mesure peut être utilisée pour équiper un élève d’un ordinateur stable à la maison dans le cas où il apparaît clairement que l’élève (EHDAA) a besoin d’utiliser ses logiciels à la maison mais qu’il ne peut utiliser ou transporter un ordinateur portable.

Merci de l’attention portée à ma question.



    Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
    lundi 19 mars 2012
    par Jean Chouinard

    Bonjour Isabelle,
    La mesure 30810-2 précise que l’aide fournit doit être utilisée à l’école et si cela s’avère pertinent et possible, à la maison. Donc, la question que l’équipe du plan d’intervention doit se poser est : est-ce que le fait de fournir un ordinateur stable (de table) à la maison est pertinent et possible ?
    La décision doit être prise en collégialité par l’équipe du Pi de l’élève. Elle doit tenir compte du fait que l’élève l’utilise déjà à l’école et voir en quoi le fait de l’utiliser à la maison présente une valeur ajoutée.
    Compte tenu des budgets limités et du désir des commissions scolaires de répartir les budgets de façon équitable, il n’est pas fréquent d’allouer à la fois un ordinateur à l’école et un à la maison. 
Toutefois, si l’équipe du PI répond positivement à cette question, oui, il est possible d’obtenir un ordinateur et les logiciels exigés par sa situation de besoin. L’école pourra alors en faire la demande à la commission scolaire. Toutefois, le choix d’un ordinateur de table devra être étudié sérieusement, car les aides fournies appartiennent à la commission scolaire et non à l’élève. Dans le cas où l’élève ne fréquente plus l’école ou qu’il transite vers le secteur privé, la commission scolaire sera en droit de récupérer l’appareil. Si c’est un portable, ce sera plus facile. Ce choix suppose également que la commission scolaire demeure gestionnaire de l’appareil. Il faudra également déterminer la responsabilité en cas de perte, vol, vandalisme.

    J’espère que ces informations vous seront utiles.

    Jean Chouinard

      Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
      vendredi 13 avril 2012
      par Nathalie

      Je suis orthopédagogue et maman de deux enfants avec trouble spécifique et ayant des besoins particuliers comme la nécessité d’utiliser un ordinateur avec Antidote, Word-Q et Inspiration. Ma plus vieille a ses outils depuis 2010. Mon garçon, c’est une autre histoire. Je pousse, mais la CS retarde toujours. Pourtant, le dossier est complet. À suivre... je vais finir par trouver la faille.

      Je tiens simplement à mentionneer que les ordinateurs fixes c’est bien beau, mais rendu au secondaire, l’élève fait quoi... il se promène de local en local avec un chariot ?

        Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
        mardi 24 avril 2012
        par Jean Chouinard

        Bonjour Nathalie,

        Pour votre fils, il est important de comprendre la justification de l’attente.

        Normalement, dans le cadre de la mesure 30810-2, ce sont des portables qui sont alloués. Il peut s’avérer qu’un ordinateur de table soit acheté (au primaire) mais majoritairement, ce sont des portables.

        Pour ce qui est du secondaire, je suis d’accord avec vous, il est préférable d’octroyer un portable puisque l’élève doit régulièrement changer de classe.

Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
jeudi 15 mars 2012

Bonjour,

Je suis orthophoniste en CRDI-TED et je travaille auprès d’un jeune TED agé de 17 ans, bientôt 18 ans. Il fréquente une classe spécialisée dans le réseau public. Le jeune compte être aux études jusqu’à l’âge de 21 ans. Il a bénéficié il y a 5 ans d’un ordinateur portable via la mesure d’aide financière aux études. Compte tenu que les besoins ont changé, une nouvelle demande serait profitable pour le jeune afin de lui permettre d’avoir accès à un IPad-Ted.
Est-ce que si les nouveaux besoins sont mis en évidence en lien avec le plan d’intervention à l’école l’élève serait admissible pour ce type de demande ?
Est-ce que l’enfant devrait attendre d’avoir 18 ans pour faire une demande au département adultes ?
Est-ce encore uniquement les professionnels (orthophonistes, ergothérapeutes, audiologistes) qui peuvent effectuer la recommandation formelle (via les formulaires) ou des intervenants à l’école peuvent aussi compléter cette demande ?

Je vous remercie beaucoup,



    Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
    lundi 19 mars 2012

    Bonjour,
    
Voici mes réponses à vos questions :
    
1-Est-ce que si les nouveaux besoins sont mis en évidence en lien avec le plan d’intervention à l’école l’élève serait admissible pour ce type de demande ?
    
rép : Tout à fait. Effectivement, il est très concevable que les besoins de l’élève ne soient plus les mêmes 5 ans plus tard. Si le tout est bien documenté et que le lien entre la mesure proposée et le besoin de l’élève est établi, il est admissible à une nouvelle aide. Les tablettes numériques de type IPAD ou ANDROID sont des outils qui peuvent être considérés comme aides à l’apprentissage si on en fait la démonstration. Il serait souhaitable au préalable d’expérimenter et de valider avant d’acheter (quand c’est possible évidemment).
    
2- Est-ce que l’enfant devrait attendre d’avoir 18 ans pour faire une demande au secteur des adultes ?
    
rép : non. La loi de l’instruction publique prévoit qu’un élève peut fréquenter un établissement scolaire (primaire-secondaire) jusqu’à 21 ans. Donc, tant qu’il fréquente une école du réseau public, on peut formuler une demande à l’intérieur du PI de l’élève et c’est à la direction de l’école d’acheminer la demande dans le cadre de la mesure 30810-2. il pourrait même advenir qu’après ses 21 ans, l’élève continue ses études au secteur des adultes ou professionnel ; l’aide reçue (à 17-18 ans) le suivrait même lors de son passage à l’un ou l’autre des secteurs.
    
3-Est-ce encore uniquement les professionnels (orthophonistes, ergothérapeutes, audiologistes) qui peuvent effectuer la recommandation formelle (via les formulaires) ou des intervenants à l’école peuvent aussi compléter cette demande ? 

    rép : Depuis le transfert des budgets de l’aide financière aux commissions scolaires via la mesure 30810-2 voici ce qui en est pour les demandes suivantes :
    
a) Dans tous les cas, il faut que la demande soit formulée à l’intérieur du PI de l’élève à l’école et les besoins doivent être identifiés (ainsi que les solutions) par l’équipe du plan d’intervention de l’élève.
    
b) pour les aides à l’apprentissage : l’équipe du plan d’intervention (de l’école) de l’élève pouvant comprendre la direction, le parent, l’enfant,l’enseignante, l’orthopédagogue, l’orthophoniste, l’éducatrice spécialisée, etc. À proscrire : qu’une seule personne fasse le PI et recommande l’outil. La décision doit plutôt être prise de façon collégiale. L’école peut consulter des spécialistes externes à l’école, mais n’a pas cette obligation.
    
c) dans le cadre d’une aide de suppléance à la communication (pour un élève non oral ou non verbal) : même réponse qu’au point b, mais en plus il est impératif que la direction de l’école fasse appel au service d’une orthophoniste (pour identifier les besoins de communication de l’élève) ou d’une ergothérapeute selon la nature des besoins d’adaptation de l’élève. L’orthopédagogue sera indispensable pour évaluer les besoins d’apprentissage de l’élève. Il est souhaitable alors que l’école fasse appel à l’expertise (quand c’est le cas) du centre de réadaptation. Mais elle doit tenir compte des impératifs pédagogiques et non seulement des impératifs reliés à l’autonomie et à la communication seulement. L’outil doit servir également à faire des apprentissages en classe.

    Si on considère la tablette numérique comme aide de suppléance à la communication, il faut faire appel à des experts dans le domaine de la communication non orale et regarder attentivement les logiciels disponibles et comparer avec des aides dédiées afin de faire le bon choix.

    J’espère que ces précisions vous seront utiles.

Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
lundi 13 février 2012
par Alexandra Cadieux

Bonjour,
je suis ergothérapeute dans un centre de réadaptation et j’ai un client qui est actuellement en secondaire 2 et présente d’importantes difficultés à l’écriture, nuisant à son rendement scolaire. Lors du dernier plan d’intervention fait à l’école en octobre 2011 (où je n’étais pas encore impliquée au dossier), il a été question d’un ordinateur portable. Toutefois, la directrice a mentionné à la mère que la demande ne pourrait se faire qu’en septembre 2012 (mesure 30810-2). Compte tenu que nous sommes en février et qu’il reste plusieurs mois avant la fin de l’année scolaire, est-ce qu’une autre option s’offre à ce jeune qui est présentement en difficultés scolaires. J’ai vérifié auprès de L’aide financière aux études (demande d’allocation pour des besoins particuliers) mais ce programme ne s’adressait qu’aux établissements privés. Existe-t-il quelque chose de semblable au public ou il n’y a que la mesure 30810 ?

Merci de répondre à ma question.

Alexandra Cadieux



    Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
    mercredi 29 février 2012
    par mme lacoste

    bonjour,moi je voudrais savoir si mon enfant doit changer d’ecole pour une ecole specialisée vanguard,est-ce que le materiel qui a ete alloué ( ordinateur)le suit ?

      Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
      jeudi 1er mars 2012

      Le matériel alloué à un élève qui fréquente une institution du secteur public ne suit pas l’élève si celui-ci quitte pour un établissement du secteur privé. Il devra faire une nouvelle demande. Voici le lien.
      http://www.recitadaptscol.qc.ca/spi...

    Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
    jeudi 1er mars 2012

    Bonjour Alexandra,

    Je suis un peu surpris que dès octobre 2011 on annonce que l’élève devra attendre en septembre 2012. Les commissions scolaires doivent fixer une date pour recevoir les demandes d’aides technologiques afin de pouvoir les analyser et les attribuer de façon équitable. Cela supposerait que dès octobre tout le budget de la mesure 30810-2 fut déjà dépensé. Si l’élève est considéré comme un élève handicapé la mesure alloue 70 % du budget à cette catégorie d’élèves. Normalement, c’est nettement suffisant pour la majorité des commissions scolaires pour combler les besoins d’équipements de cette catégorie d’élèves et répondre à l’ensemble des demandes qui leurs sont adressées. Faudrait valider avec le responsable de la mesure 30810-2 de la commission scolaire. D’autre part, si le besoin de l’élève est important, l’école pourrait aussi opter pour puiser à même son budget ou ses équipements pour outiller l’élève. Il existe aussi des alternatives aux logiciels spécialisés payants. Plusieurs logiciels adaptés sont disponibles gratuitement. Ça peut faire partie des options à explorer.

Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
vendredi 10 février 2012
par Marie-Eve

Bonjour M. Chouinard,
je me demande si une commission scolaire peut refuser de fournir un appareil de communication non-oral à un élève si le besoin n’est identifié qu’à domicile ?
Une question similaire : Est-ce qu’une commission scolaire peut refuser que l’élève qui utilise un outil à l’école et à la maison pendant l’année scolaire l’emporte chez lui lors de la saison estivale ?

Merci pour les précisions !



    Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
    lundi 13 février 2012

    Bonjour Marie-Eve,

    Voici mes réponse à vos questions :
    Question 1 : ESt-ce qu’une commission scolaire peut refuser de fournir un appareil de communication non-oral à un élève si le besoin n’est identifié qu’à domicile ?

    Réponse : Dans la perspective dee la Mesure 30810-2, les équipements autorisés sont destinés d’abord pour l’utilisation en classe et si cela s’avère pertinent et nécessaire ils peuvent être autorisés pour la maison. La réponse de la cs est donc plausible. Dans la mesure où on reconnaît le besoin de l’utilisation d’une aide de suppléance à la communication en contexte d’apprentissage, il devient alors plus facile d’en reconnaître la pertinence à la maison. Normalement, ce type d’aide devrait être utilisée et autorisée dans les 2 contextes à la fois. Mais le préalable, l’utilisation en contexte d’apprentissage....Par ailleurs, il faut voir à quel besoin cela répond.

    Question 2 : Est-ce qu’une commission scolaire peut refuser que l’élève qui utilise un outil à l’école et à la maison pendant l’année scolaire l’emporte chez lui lors de la saison estivale ?

    Réponse : oui. Certaines écoles en profitent pour mettre à jour l’équipement et les logiciels de l’élève durant la période estivale. Si l’utilisation durant cette période est justifiée cela peut être autorisée. Ça dépend des cas.

Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
mercredi 14 décembre 2011
par Parents d’un jeune qui veut devenir autonome

Afin d’aider notre jeune à vivre une réussite scolaire, nous avons fait des demandes précises d’outil technologique pour répondre à ce besoin de réussir (demande qui a été mise dans le PI de notre jeune). Nous avons fait une demande pour un outil à l’aide à l’écriture et la lecture et l’autre outil pour l’aider à se situer dans le temps car il est très difficile pour notre jeune de s’organiser. L’objectif est de le rendre le plus AUTONOME POSSIBLE.

Nous avons deux questions :

1) Est-ce vrai que ces outils appartiennent à la commission scolaire et qu’avant les outils appartenaient au jeune ?

2) Est-ce réaliste que ces outils appartiennent à la CS lorsqu’on sait qu’un jeune qui naît avec une DI, TSA ou autre problématique reste avec cette caractéristique toute sa vie et qu’il a surtout besoin des ces outils, pour l’aider dans son autonomie de chaque jour ?

Si vous répondez « oui » à la première questions, nous avons de grave problème. Ce que la nouvelle mesure nous dit : « c’est utilise ces outils mon jeune pendant tes années scolaires et par la suite débrouille-toi »

Vous savez certaine caractéristique ne peuvent pas s’améliorer en vieillissant mais elles peuvent se maintenir lorsqu’on met des outils, des aides en place. C’est comme de dire à quelqu’un qui a un appareil auditif ou qui est en chaise roulante (et la j’utilise de grande image et je ne veux surtout pas bousculer personne) : « tient on te donne tes appareils pour t’aider pendant ta vie scolaire mais par la suite, tu devras te débrouiller »

Nous croyons qu’il y a matière à réfléchir de nouveau sur ce que cette nouvelle mesure engendre comme enjeux. Surtout lorsqu’on peut penser que certain outil peuvent être considéré comme des outils para-médicaux.

Que peut-on faire en tant que parent qui est au prise avec cette nouvelle procédure, qui ne cadre pas du tout dans l’aide futur pour nos jeunes.



    Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
    jeudi 15 décembre 2011

    Bonjour,

    Je réponds à vos questions :

    Si les outils ont été acquis dans le cadre de la mesure 30810-2, il est vrai que ces outils sont la propriété de la commission scolaire. Toutefois, ces outils sont attribués à l’élève et ils doivent être inscrits à son Plan d’intervention. Dans ce cas, l’élève pourra en bénéficier tout au long de son parcours scolaire tant primaire que secondaire. Il pourra même en bénéficier s’il change d’école ou de commission scolaire. Selon ce qui aura été décidé au plan d’intervention, l’élève pourrait même utiliser ses aides technologiques tant en classe qu’à la maison. Il est également prévu que l’élève puisse également bénéficier de ces outils s’il décide de fréquenter le secteur des Adultes ou le secteur professionnel.

    Il ne pourra pas conserver ses outils lors de son passage au Cegep. Toutefois, il lui sera possible à ce moment-là de faire une demande à l’aide financière-besoins particuliers- Adultes pour obtenir un portable et les logiciels appropriés à sa nouvelle situation de besoin.

    En conclusion, les différentes mesures de soutien mises en place actuellement permettent à l’élève de bénéficier d’aides technologiques tout au long de son cheminement scolaire du primaire à l’université.

      Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
      jeudi 15 décembre 2011
      par Parents d’un jeune qui veut devenir autonome

      Bonjour,

      Merci pour les explications, mais nous savions déjà ces informations. Nous comprenons que vous ne pouvez peut-être pas vous positionner à ce sujet. Mais est-ce que le MELS comprend les enjeux de cette nouvelle procédure ? Avez-vous demandé au MELS de se pencher sur la question ?

      Est-ce réaliste que ces outils technologiques pour l’aider à son autonomie appartiennent à la CS lorsqu’on sait qu’un jeune qui naît avec une DI, TSA ou autre problématique reste avec cette caractéristique toute sa vie ? Nous tenons à préciser que ces handicaps sont des ÉTATS et non des maladies. Donc, en l’occurrence ça ne se guéri pas.

      Comme vous le savez, avant juillet 2011, nous pouvions faire la demande directement à AIDE FINANCIÈRE QUÉBEC et en bout de ligne, les outils appartenaient au jeune.

      Sachez qu’il n’est pas envisageable que notre fils puisse continuer l’école après le secondaire dû à son handicap. Mais sachez par contre, qu’il est très envisageable que notre fils puisse atteindre une certaine AUTONOMIE et une vie active dite normale, s’il y a les outils technologiques pour l’aider.

      Est-ce une bonne chose d’avoir ces outils sachant qu’il y aura probablement une dépendance à cet outil ? Outil qu’il lui sera bénéfique pendant un certain temps mais qu’on lui demandera de remettre dans 4 ans (à 21 ans). Nous aimerions mieux que notre fils puisse avoir comme aide un outil technologique, que d’avoir en tout temps une personne pour lui rappeler les étapes qu’il doit faire dans une journée (dans le jargon adaptation et réadaptation nous nommons cette personne « shadow »). Vous allez peut-être nous répondre que c’est à nous de prendre la décision d’utiliser ou ne pas utiliser ces outils. Il faut comprendre que notre objectif en tant que parents, ressources est que nous voulons que nos jeunes puissent s’épanouir dans leur vie de tous les jours. Nous trouvons des moyens et là avec cette nouvelle procédure, tout est à recommencer à la fin de son parcours scolaire. Vous savez, nous réfléchissions à haute voix, il n’y a même pas eu de proposition de racheter l’outil au CS. Et même si il y avait eu réflexion et proposition de rachat de l’outil, est-ce réaliste de penser de faire le rachat, lorsqu’on sait qu’avant juillet 2011 l’outil appartenait au jeune.

      Désolé de vous faire part de nos inquiétudes fasse à cette nouvelle procédure mais il faut être réaliste. C’est nous parents, ressources qui devront ramasser les pots cassés après avoir substitué l’outil qui aide potentiellement le jeune à devenir AUTONOME. Ce qui est malheureux, c’est qu’on réalise encore une fois qu’on doit toujours se battre pour faire valoir le droit de ces jeunes. Lorsqu’on sait tous et chacun qu’on a bien d’autre chose à faire, dont celui du s’occuper et de rendre le quotidien le plus agréable possible de ces jeunes handicapés.

      Nous attendons réponse à la question des enjeux ?

        Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
        mardi 24 avril 2012
        par Jean Chouinard

        Bonjour "Chers parents d’un jeune qui veut devenir autonome",

        Désolé de vous répondre si tardivement. Votre réponse m’a échappé.

        Vous savez, aucune n’est mesure n’est parfaite.

        AVANT : avec la mesure "Aide financière-besoins particuliers-Jeunes", l’équipement était alloué à l’élève (suite à une demande des parents) pour la poursuite de ses études à la maison. Effectivement, l’élève pouvait s’en servir à la maison toute la durée de vie de l’équipement.

        Par ailleurs, comme l’aide financière exigeait un ’diagnostic" du médecin et une évaluation d’une orthophoniste, audiologiste ou ergothérapeute, cette procédure excluait des enfants dont les parents n’avaient pas les moyens financiers de payer une évaluation externe pouvant varier de 1200$ à 1500$. Cela créait une question d’inégalité dans les chances d’avoir une aide technologique.
        Par contre, dans bien des cas l’élève n’utilisait pas de technologies à l’école. De plus, comme les demandes étaient initiées par les parents, on ne pouvait garantir une répartition équitable des équipements pour une majorité d’élèves. Depuis le transfert des budgets de la mesure aux commissions scolaires, il y a plus d’élèves handicapés ou en difficulté au Québec qui bénéficient d’aides technologiques en classe pour faire des apprentissages qu’auparavant et une meilleure équité dans la distribution des équipements.

        De plus, les parents n’ont plus à débourser d’argent pour obtenir un diagnostic pour que leur enfant soit admissible.

        Il demeure que tout au long de son parcours scolaires votre enfant pourra bénéficier d’aides technologiques en classe.

        L’enjeu poursuivit par le transfert : une plus grande équité et une meilleure démocratisation d’accès aux aides technologiques à l’école.

        il pourra utiliser son aide à la maison tant qu’il poursuivra ses études.

        Effet secondaire : effectivement, dès que votre enfant terminera ses études il devra remettre ses équipements. je comprends votre déception sur ce point.

          Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
          mardi 24 avril 2012
          par ysa

          Je tiens à vous dire que mon fils est diagnostiqué en privé par une orthophoniste et en plus une neurophy. et bien qu’il éprouve de la difficulté depuis son entrer à l’école" la difficulté qui perdure ds le temps, enfant à risque d’échec et en échec" ça n’a rien changé mesure nouvelle ou pas.J’habilite mon fils moi-même avec deux logiciels d’aide je vais toutes les semaines voir une orthopédagogue en privé qui revois les notions une à une puisque la dyslexie/dysorthographie le retarde, etc(c’est facilitant pour les devoir et l’apprentissage de certaines tâches,autonomie...).Le plan d’intervention dit qu’il n’est pas éligible à la mesure, mais qu’il pourra utiliser l’aide technologique pour se reposer dans certains travaux, mais c’est interdit ds les évaluations.En passant,en décembre 2011 lors de la remise du rapport d’orthophoniste l’aide ( 30 810) a été acceptée, en janvier, la direction me rappelle pour nous dire que finalement mon fils pourrait développé de la paresse avec cet aide alors il n’est pas vraiment éligible, n’importe quoi...La mesure pourrait aussi s’appellé la mesure de la volonté...
          p.s je défraie tout, portable, logiciel, orthopédagogue $$$$
          Bonne chance

Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
mardi 8 novembre 2011
par Éric

Bonjour,

Mon garçon est dyslexique et à un plan d’intervention par l’école primaire depuis la deuxième année. On voulait faire la demande pour le portable, WordQ et un lexibook en 6 année pour qu’il commence le secondaire avec du matériel pas trop vieux. Mais nous avons appris aujourd’hui qu’il n’y a plus de subvention, que c’est la CS qui va acheter le matériel. On m’a mentionné (direction) que je vais avoir WordQ car c’est une license école Je peux comprendre que l’école préfère acheter des ordinateurs pour l’école et non des portables pour les élèves, mais si j’ai bien compris le nouveau programme, je pourrais demander à l’école un lexibook pour lui seul (toujours disponible a lui et non un pool de lexibook) et il va pouvoir l’apporter au secondaire (même CS) ?



    Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
    mercredi 9 novembre 2011
    par Jean Chouinard

    Bonjour Eric,

    La direction de l’école peut décider de puiser dans son budget-école pour acheter une licence-école de WordQ. Dans ce cas, l’élève pourra utiliser le produit tant qu’il sera à l’école. S’il quitte l’école, il ne pourra conserver la licence wordQ.

    La mesure 30810-2 est une mesure qui permet à l’école de faire une demande à la commission scolaire pour obtenir un portable et des logiciels adaptés aux besoins des élèves. Bien que le matériel obtenu appartienne à la cs, il doit suivre l’élève même s’il change d’école. Les équipements obtenus sont attribués au code permanent de l’élève. Donc, si vous désirez que l’équipement suive votre enfant il serait préférable que l’école fasse la demande dans le cadre de la mesure 30810-2. Attention toutefois, ça ne veut pas dire qu’il l’aura automatiquement, car les budgets de la mesure 30810-2 ne sont pas illimités.

Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
jeudi 15 septembre 2011
par Sylvia

Puisque l’allocation pour des besoins particuliers de l’aide financière aux études au secteur jeune du réseau public a été transféré à la mesure 30810 volet 2, nous aimerions connaître quelles sont nos obligations vis-à-vis les réparations, mises à jour et le remplacement des ordinateurs portatifs qui furent alloués avec cette allocation dans les années antérieures.
Aussi, prière de noter que nous n’avons pas une liste nous indiquant le nom des élèves de notre commission scolaire qui ont acquis un ordinateur portatif avec ce programme mais seulement l’information parvenant du parent.
Merci !



    Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
    lundi 26 septembre 2011

    Bonjour Sylvia,

    La commission scolaire n’a aucune obligation à l’égard des équipements alloués par l’Aide financière aux parents. Ces équipements ont été attribués à l’élève dans le cadre de la poursuite des études à la maison. Les équipements obtenus appartiennent donc aux parents ; la réparation, la mise à jour et le remplacement de ces équipements ne font pas partie de l’entente de transfert des Budgets de l’aide financière -Besoins particuliers jeunes vers la mesure 30810-2 gérée par les commissions scolaires.

    Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
    jeudi 19 avril 2012
    par Marie-Claude Leblond, conseillère pédagogique au SASSC de la CSRS

    Bonjour,

    Je me demandais si ma demande pour le volet 1 serait admissible. Je vous explique.

    Nous avons à un élève qui a une déficience visuelle (042) : Myopie, nystagmus, photophobie, cécité nocturne, strabisme, difficulté à évaluer les profondeur, la distance et la vitesse des objets.
    Suite à l’analyse des besoins faite par une personne-ressource en déficience visuelle pour la région de l’Estrie de l’école Jacques-Ouellette, des recommandations de matériel adapté nous ont été acheminées.
    Elle recommande l’achat d’un matériel adapté à la taille 16 ou 18 points avec des contrastes marqués.

    Nous voulons savoir si l’achat de manuels et de cahiers d’exercices en agrandis peuvent être admissibles dans le volet 1 de la mesure.

    J’attends donc des précisions à ce sujet de votre part.

Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
mardi 13 septembre 2011
par Sophie

Bonjour,

Avez-vous une idée du délai qu’il y aura entre l’envoi d’une demande au MÉLS et la réception des outils informatiques ? Autre question, si un parent désire faire l’achat rapidement d’un ordinateur, peut-il faire une demande de remboursement au MÉLS après coup ?

Merci.



    Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
    lundi 26 septembre 2011

    Bonjour Sophie,

    Comme la Direction de l’aide financière vient de transférer (juillet 2011) le budget du volet besoins particuliers-jeunes vers la mesure 30810-2 gérée par les commissions scolaires (voir le lien http://www.recitadaptscol.qc.ca/spi...), les parents du secteur public devront s’adresser à leur direction d’école et à l’intérieur du plan d’intervention pour évaluer la pertinence que leur enfant bénéficie d’une aide technologique à la maison. Donc, pour le secteur public, les parents ne peuvent plus faire directement de demandes au MELS et encore moins acheter l’équipement au préalable.

Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
mercredi 7 septembre 2011

Pour ma part, je m’interroge sur passage du matériel entre écoles publiques et écoles privées. Si un élève entre au secondaire dans une école privée, est-ce qu’il perd son matériel ?
Merci



    Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
    lundi 12 septembre 2011

    Ce point fait partie des précisions à demander au MELS. Dès que nous aurons une réponse claire à cette question, nous la publierons dans ce forum.

      Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
      lundi 26 septembre 2011

      Suite à une rencontre avec les intervenants du MELS, nous pouvons préciser que lors de son passage au secteur privé, l’élève devra remettre les équipements obtenus dans le cadre de la mesure 30810-2. Soulignons qu’un parent dont l’enfant fréquente une école privée, peut présenter une demande à l’aide financière besoins particuliers jeunes, pour obtenir de l’équipement adapté aux besoins de son enfant pour la poursuite de ses études à la maison. Le secteur privé bénéficie également d’une mesure équivalente à la mesure 30810-2 pour couvrir les besoins des élèves handicapés ou en difficultés d’apprentissage.

    Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
    vendredi 21 octobre 2011
    par Manon Chartray

    Monsieur Chouinard,

    Avant l’année 2011-2012 il y avait une mesure semblable par lesquels les outils informatiques d’aide à la lecture et écriture pouvaient être achetés par la Commission scolaire. L’an passé, mon fils a eu ses outils de la Commission Scolaire. Savez-vous comment s’appelait cette mesure ? Il me semble avoir passé par la mesure 30810, est-ce possible ? Puisque je dois faire autre demande directement au MELS, puisqu’il va maintenant au privé, je dois mentionner qu’il utilisait déjà ses outils de la commission Scolaire et je ne veux pas me tromper de nom de programme. Était-ce 30810 ou seulement un service donné par les services éducatifs ?

      Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
      lundi 24 octobre 2011

      Oui, c’était fort probablement la mesure 30810-2.

Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
jeudi 1er septembre 2011
par Geneviève

J’ai une question, puisque le matériel appartient à la commission scolaire, que va-t’il arriver aux jeunes du secondaire qui iront au Cegep. Ils devront refaire une demande avec le collégial ???

MErci de me répondre

Geneviève Daigneault, neuropsychologue.



    Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
    vendredi 2 septembre 2011
    par Jean Chouinard

    Effectivement, pour les élèves qui fréquentent le secteur public (les règles sont différentes pour les élèves qui fréquentent le secteur privé) ceux-ci devront remettre leurs aides technologiques au passage au CEGEP. Il devront fort probablement refaire une autre demande en s’adressant au volet "Aide financière -besoins particuliers- Adultes".

    http://www.afe.gouv.qc.ca/fr/autres...

Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
mercredi 31 août 2011
par Annik Arsenault

Bonjour !
Je suis ergothérapeute en centre de réadaptation. J’aimerais connaître les démarches que vous suggérez suite à la modification du programme d’allocation pour les besoins particuliers qui est maintenant géré par la mesure 30810. Par exemple, si je recommande un ordinateur pour un enfant pour la maison en lien avec ses apprentissages scolaires, est-ce que je dois tout simplement rencontrer le milieu scolaire pour discuter avec eux du plan d’intervention de l’enfant (et eux feront alors la demande) ou si je dois remplir un formulaire comme dans l’ancienne mesure ? Aussi, est-ce que l’enfant aura un ordinateur qu’il transportera de l’école à la maison ou si deux ordinateurs pourront lui être accordés ?
merci !



    Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
    vendredi 2 septembre 2011
    par Jean Chouinard

    Bonjour,

    Actuellement, nous avons peu d’informations sur les modalités d’attribution qui seront déterminées dans la mesure 3010-2. Nous sommes en contact avec le MELS pour préciser ces modalités. Malheureusement, au moment d’écrire ces lignes, peu de commissions scolaires sont au fait des anciennes modalités. Elles devront fixer des nouvelles modalités avec leurs partenaires du milieu de l’éducation et du milieu de la réadaptation. Il est sûr cependant que les modalités de fonctionnement de l’aide financière ne s’appliquent plus pour la mesure 30810-2. Par exemple, le parent ne pourra plus faire directement une demande en remplissant les formulaires. Il devra passer par le plan d’intervention de l’école. C’est à l’école, suite à l’évaluation des besoins de l’élève, de faire une demande à la commission scolaire en fonction des modalités fixées par la commission scolaire. Il devient donc impératif que la cs soit informée de l’importance de consulter les professionnels compétents (ergothérapeute, orthophoniste, orthopédagogue, etc.) et concernés dans l’attribution des aides technologiques et plus particulièrement des aides de suppléance à la communication pour les élèves non oraux. Pour ce qui est de l’attribution d’un ou deux ordinateurs (maison et école), à mon avis, ça dépendra de la situation de besoin de l’élève. On devra évaluer si c’est possible, pertinent et indispensable. Nous vous suggérons de planifier une rencontre entre les intervenants concernés du centre de réadaptation et les gestionnaires de la mesure 30810 de la commission scolaire afin de les sensibiliser au dossier qui vous préoccupe et de vous donner une compréhension commune.

Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
mardi 30 août 2011
par Françoise Crête

Moi, ce que je redoute, c’est qu’il y ait injustice entre les élèves dyslexiques fréquentant les écoles privées qui auront accès directement aux allocations du MELS par rapport à ceux du seccteur public.

ET dans un autre ordre d’idée, je serais vivement intéressée à connaître les montants qui ont été alloués globalement aux élèves dyslexiques de la province de QUébec ( fréquentant le privé et les écoles publiques) depuis par exemple trois ans et les montants prévus maintenant pour cette année répartis entre les CS et le privé. Le MELS aurait -il fait une économie d’argent "sous la couverture". Il faut que le MELS soit transparent.
À qui puis-je adresser cette demande mis à part les médias (dont deux journalistes que je connais dans deux grands quotidiens).

Françoise Crête, orthophoniste



    Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
    jeudi 1er septembre 2011
    par Geneviève

    Tout à fait en accord avec vous madame Crête, déjà que les milieux privés bougeaient plus rapidement, il va y avoir deux systèmes à deux vitesses malheureusement.

    Geneviève Daigneault, neuropsychologue.

    Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
    vendredi 2 septembre 2011
    par Jean Chouinard

    Bonjour Mme Crête,

    Le transfert des budgets impliquent une somme d’environ 4, 4 millions. Nous ne connaissons pas cependant le montant qui était alloué chaque année à ce volet par l’aide financière aux études au cours des dernières années. Je vous invite à contacter les gestionnaires du MELS de l’aide financière pour obtenir les montants alloués en 2010-2011.

Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
lundi 29 août 2011
par Geneviève

Les enfants qui souffrent de trouble d’apprentissage spécifique ont besoin des outils pour offrir le plein potentiel sans quoi c’est leur estime qui chute et le décrochage par la suite qui survient.

Je souhaite que le critère pour l’obtention du matériel pour les CS sera le diagnostic et non la réussite (60%) car ces élèves travaillent plus fort pour réussir et avec les outils, ils peuvent voir le fruit de leurs efforts.

Trop souvent, les outils tardent à être mis en place et on se demande pourquoi le jeune n’est plus motivé à l’école,

Je suis inquiète pour l’avenir des dyslexiques et l’utilisation que les commissions scolaires feront de cette mesure.



    Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
    vendredi 2 septembre 2011
    par Jean Chouinard

    Bonjour Geneviève,

    La note de réussite (60%) ne constitue aucunement le critère d’attribution d’une aide à l’apprentissage. Je vous invite à consulter le document produit par la Direction de l’adaptation scolaire en collaboration avec le Récit en adaptation scolaire sur les critères d’admissibilité. Ce document s’intitule "Considérations pour établir les mesures d’adaptation à mettre en place en situation d’évaluation (document de soutien)". Vous pourrez consulter ce document à l’adresse suivante :
    http://www.recitadaptscol.qc.ca/spi...

      Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
      jeudi 20 octobre 2011
      par Manon Chartray

      J’ai une question et un commentaire.

      La première question est que j’aimerais savoir quelle est la mesure au privé qui équivaut à la mesure 30810 ? Mon enfant allait au public et avait eu ses outils par la mesure 30810 de l’an passé. Cette année, il va au privé et il perd donc tous ses outils. Nous devons passer par le MELS directement. En attendant, le temps de trouver nous même l’orthophoniste et de remplir toute la paperasse il n’a plus d’outils et subit des échecs en lecture (nous devons avoir accès à de la modification à la place de l’adaptation pendant ce temps !). L’école privée ne m’a jamais parlé d’une mesure équivalente. Elle a seulement mentionné que nous devions passer directement par le MELS.

      2e chose. Vous mentionnez que d’être en bas de 60% n’est pas un critère pour l’obtention d’une aide à l’écriture. Malheureusement, dans la réalité, j’ai le regret de vous annoncer que c’est ce qui se passe. J’enseigne au primaire et il y a une jeune fille dyslexique et dysorthographique avec qui je voulais tenter d’expérimenter Word Q et je me fais répondre par l’orthopédagogue et la direction qu’elle n’est pas en échec... Donc c’est refusé d’emblée. Je crois sincèrement que cette jeune fille a le potentiel de démontrer qu’elle peut atteindre un meilleur résultat si on lui donne la chance avec tous les outils d’atteindre son plein rendement.

      Je suis outrée, mais impuissante comme enseignante lorsque les gens qui détiennent le pouvoir et les ressources ne se mobilisent pas et se contentent de la note de passage pour ces élèves. On oublie trop souvent qu’ils ont le droit eux aussi de pouvoir choisir leur orientation au cégep dans des professions souvent contingentées ; en ne se contentant que du 60% on leur ferme bien des portes. Dommage, très dommage. Il y en a plusieurs qui sont en position de pouvoir dans le système scolaire qui auraient intérêt à lire ce site et faire leurs devoirs. Peut-être est-ce par manque d’information ? Vous devriez relayer les infos de ce site aux commissions scolaires, surtout à certains de leurs orthopédagogues... Surtout quand on se fait dire que la synthèse vocale n’est pas autorisée par le MELS... Beaucoup de confusion et de manque de formation !

        Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
        mercredi 26 octobre 2011

        Bonjour,

        en attendant d’avoir accès aux aides technologiques via l’aide financière aux études du MELS, il est possible de se procurer certains outils (ex. : WordQ) gratuitement pour une période d’essai limitée (ex. : 30 jours). Certaines compagnies acceptent de prolonger cette période lorsque l’élève est en attente de recevoir les outils commandés.

          Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
          mardi 1er novembre 2011
          par Nathalie

          Voici ma question...

          On m’avise que lorsque mon enfant terminera son secondaire, l’équipement (portable, logiciels spécialisés) restera la propriété de la commission scolaire !!!!

          Pourtant les études de mon enfant ne se terminent pas aux secondaires... Qu’arrive-t-il au Cégep !!! Mon enfant n’a plus l’équipement adapté pour poursuivre son apprentissage !!!

          Et pourtant, l’équipement a été accordé pour les besoins particuliers d’apprentissage de mon enfant et ses apprentissages ne se terminent pas avec la fin de secondaire !!

          De plus, vous serez d’accord avec moi, qui si un autre élève à des besoins particuliers à la commission scolaire, il recevra à son tour l’allocation pour l’équipement nécessaire à son apprentissage !! Alors l’équipement reste pour qui, je trouve que c’est une façon de s’approprier de l’équipement pour la commission scolaire sur le dos d’un élève en difficulté.

          Alors j’espère qu’il peut poursuivre ses études collégiale avec l’équipement qui lui a été autorisé !!

          Merci !!!

            Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
            vendredi 4 novembre 2011

            Bonjour Nathalie,

            lorsqu’un élève quitte le réseau scolaire public (d’une commission scolaire), en effet le matériel demeure la propriété de la commission scolaire. L’élève qui poursuit ses études au Cégep doit alors demander la subvention via l’Aide financière aux études pour obtenir les aides technologiques dont il a besoin. Il s’agit d’un programme différent de celui proposé par la mesure 30810 (démarche différente, critères d’accessibilité différents).

          Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
          mercredi 2 novembre 2011

          Bonjour !
          Étant orthopédagogue, je me demandais s’il était aussi possible de faire une demande afin que l’élève dyslexique puisse bénéficier d’un dictionnaire électronique (Lexibook). Cet outil peut-il être demandé en même temps que le Word Q ?

          Merci beaucoup !
          Cynthia

            Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
            mercredi 9 novembre 2011
            par Jean Chouinard

            Ce type de demande m’apparaît recevable si vous établissez clairement le lien entre les difficultés marquées de l’élève en lien avec des tâches précises et les fonctions d’aide que vous proposez.

        Mesure 30810-Direction de l’adaptation scolaire (MÉLS)
        mercredi 9 novembre 2011
        par Jean Chouinard

        Bonjour Mme Chartray,

        Vous trouverez l’information sur la mesure au privé qui équivaut à la mesure 30810-2 à l’adresse sur notre site à l’adresse suivante :
        http://www.recitadaptscol.qc.ca/spi...

        Je joins l’adresse sur notre site où je vous invite à consulter un document de soutien que la Direction de l’adaptation scolaire en collaboration avec la Direction de l’évaluation et le Récit en adaptation scolaire ont produit pour soutenir les intervenants dans leur décision pour autoriser un élève à utiliser une aide à l’écriture en situation d’évaluation. Les caractéristiques des élèves ayant des besoins particuliers y sont identifiées. Ce document s’intitule "Considérations pour établir les mesures d’adaptation à mettre en place en situation d’évaluation"
        http://www.recitadaptscol.qc.ca/spi...